Identification

> Mot de passe perdu ?

SHAM

> Accueil > Revues > 584 > RÉFLEXIONS HOSPITALIÈRES > Exercice des présidents de CME

Exercice des présidents de CME

10.10.2018
De nombreuses évolutions ont marqué la gouvernance des établissements de santé publics à partir de la loi Hôpital, patients, santé et territoires (21 juillet 2009), puis celle de modernisation de notre système de santé (26 janvier 2016). Depuis la volonté politique, voici dix ans, de mise en oeuvre d’un hôpital entreprise à la tête duquel il n’y aurait qu’un seul patron, les prérogatives réglementaires des médecins se sont limitées à une coresponsabilité avec le directeur, relative aux politiques de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que de conditions d’accueil et de prise en charge des usagers. La course effrénée à l’efficience médico-économique, à l’équilibre budgétaire au sein d’un modèle financier qui ne le permet plus, et à l’activité coûte que coûte, a peu à peu obscurci la perception de leur métier jusqu’à en aveugler le sens. Il en a découlé une perte majeure de motivation pour l’exercice lui-même et, parallèlement, pour l’investissement du corps médical dans l’institution, cet engagement institutionnel pouvant être vécu par les praticiens comme complice d’une dégradation inéluctable de l’hôpital public. Susciter des vocations institutionnelles devient de plus en plus difficile. Dr Jean-Marie Woehl Président de la CME du centre hospitalier de Colmar Vice-président, Dr David Piney Président de la CME du centre hospitalier de Lunéville Secrétaire général, Dr Thierry Godeau Président de la CME du GH La Rochelle-Ré-Auris Président Conférence nationale des présidents de CME des centres hospitaliers

Cet article n'est consultable qu'en abonnement. Cliquez sur "Ajouter au panier" pour acheter l'article.


Publicité Weliom

Toutes les archives

> Toutes les archives